Comment manipuler le Coran (4)

L’émission de France 2 « Islam » du dimanche 5 décembre 2019 abordait le sujet central mais ô combien délicat de la lecture du Coran. Je termine ici cette série d’articles qui est revenue sur les principaux aspects de cette émission qui, comme c’était prévisible, a fait la part belle aux occultations et aux mensonges. 

  • Le jihad ou comment mentir effrontément pour sauver l’islam

Tayeb Chouiref n’hésite pas à mentir effrontément à propos de la Sunna de Bukhari (chapitre 56 : « Du combat dans la voie de Dieu ») :

Celui-ci fait une citation volontairement tronquée qui déforme complètement le sens du texte. Le texte complet est le suivant :

Bukhari (2965 & 2966) : Salim Abû an-Nadr a dit : « Abdallah Ibn Abi Awfa écrivit une lettre que j’ai lue et où il lui disait : l’Envoyé de Dieu, dans l’une de ses expéditions, se trouvant en présence de l’ennemi, attendit jusqu’au moment où le soleil avait décliné de la méridienne. Alors il se leva au milieu des musulmans, et leur dit : Ô musulmans, ne souhaitez pas la rencontre de l’ennemi et demandez plutôt à Dieu la paix. Puis, lorsque vous rencontrerez l’ennemi, montrez de l’endurance et sachez que le Paradis est à l’ombre des sabres. Puis il ajouta : Ô mon Dieu ! Toi qui as fait descendre sur terre le Livre, qui fais courir les nuages au ciel, qui as mis en déroute les Coalisés, mets l’ennemi en déroute et assiste-nous contre lui ! »

En effet, la paix est toujours préférable au combat, mais uniquement si les musulmans ne sont pas dans une position qui leur permette de vaincre ou de soumettre les non-musulmans.

Quant au reste du chapitre du recueil de Bukhari, il regorge de hadiths violents et offensifs valorisant notamment le martyre : 

Bukhari (2783) : D’après Ibn Abbas, l’Envoyé de Dieu a dit : « Il n’y a plus d’Hégire possible après la prise de La Mecque, mais il reste le combat sur le chemin de Dieu, et les bonnes intentions. Quand on vous demandera de vous mobiliser [pour le jihad], mobilisez-vous ».

Bukhari (2795) : Anas Ibn Malik a dit : « Le Prophète a dit : « Il n’est point d’adorateur (de Dieu) ayant obtenu auprès de Dieu une récompense qui se réjouirait à l’idée de revenir sur cette terre, obtînt-il même tout ce bas monde et tout ce qu’il contient. Il faut cependant faire exception pour le martyr, car lui se réjouirait de revenir sur terre pour être de nouveau tué (sur le chemin de Dieu). »

Hadith (Bukhari (2797) : Abû Hurayra a dit : « le Prophète a dit : « Par celui dans la main duquel est mon âme, je sais que certains croyants éprouveraient de la peine à rester en arrière de moi, et d’autre part je ne peux leur fournir de montures. Sans cela, je ne voudrais rester en arrière d’aucun des détachements qui s’en vont combattre sur le chemin de Dieu. J’aimerais à être tué sur le chemin de Dieu, puis à être rappelé à la vie, et tué encore, puis encore rappelé à la vie et encore tué. »

  • Conclusion de  cette série d’articles

Impossible de faire confiance aux représentants de l’islam prétendument « modéré » qui, contrairement aux fondamentalistes qui disent la vérité, mentent effrontément et dissimulent leurs intentions. Prenons garde à nous défendre de cette 5èmecolonne de l’islam(isme) qui infiltre notre société, car c’est sans doute notre plus grand danger. 

Laisser un commentaire