Cherchez l’intrus

Florilège du vivre-ensemble à mi-mandat présidentiel : liste des attentats commis sur le sol français depuis 2 ans et demi :

6 juin 2017 : parvis de Notre-Dame de Paris (marteau) : quelques blessés. Auteur : Algérien, Farid Ikken

1er octobre 2017 : gare Saint-Charles de Marseille (couteau) : 2 morts (une femme éventrée, une femme égorgée). Auteur : Tunisien, Ahmed Hanachi

23 mars 2018 : Carcassonne et Trèbes (arme de poing) : 5 morts (dont le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame) ; 15 blessés. Auteur : Marocain naturalisé français, Radouane Lakdim

12 mai 2018 : quartier de l’Opéra à Paris (couteau) : 1 mort, 4 blessés. Auteur : Russe naturalisé français, Khamzat Azimov

11 décembre 2018 : marché de Noël de Strasbourg (arme de poing) : 5 morts, 11 blessés. Auteur : Franco-Algérien, Chérif Chekatt

5 mars 2019 : prison de Condé-sur-Sarthe (couteau) : 1 mort, 3 blessés. Auteurs : Français, Michaël Chiolo et sa femme, Hanane Aboulhana

24 mai 2019 : Lyon (bombe) : 14 blessés. Auteur : Algérien, Mohamed Hichem Medjoub

31 août 2019 : Villeurbanne (couteau). 1 mort, 8 blessés. Auteur : Afghan.

3 octobre 2019 : Préfecture de Police de Paris (couteau) : 4 morts, 2 blessés. Auteur : Français, Mickaël Harpon

3 janvier 2020 : Villejuif (couteau) : 1 mort, 2 blessés. Auteur : Français, Nathan Chiasson

4 avril 2020 : Romans-sur-Isère (couteau) : 2 morts, 5 blessés. Auteur : Soudanais, Abdallah Ahmed-Osman

25 septembre : Paris (couteau) : 2 blessés. Auteur : Pakistanais, Zaheer Hassan Mehmood

Bilan : 22 morts, 66 blessés.

Quel est l’intrus ? Il n’y en a pas. Tous les auteurs sont musulmans.

Comme dit le dicton, quelque chose qui marche comme un canard, qui vole comme un canard, qui nage comme un canard et qui fait coin-coin comme un canard, ce doit être un canard.

Toutes ces personnes se revendiquent de l’islam du prophète Mahomet, qui n’a pas hésité à tuer en masse pour prendre le pouvoir et terroriser ses ennemis (comme le recommande d’ailleurs le Coran) : et ces personnes, qui suivent fidèlement l’exemple du prophète (avec moins d’intelligence certes), ne seraient pas de bons musulmans ? Toute la famille et le village de Zaheer Hassan Mehmood au Pakistan se félicitent de l’acte défense de la mémoire du prophète commis par l’enfant du village : sont-ils de mauvais musulmans ?

Est-il utile de brûler le Coran ?

Les livres religieux ne sont que des livres comme les autres ; seules les idées qu’ils contiennent comptent. Le support physique importe peu, tout finissant de toutes les façons en poussière. Aussi, seule la superstition peut expliquer que certains veuillent en découdre physiquement à la vue d’un livre prétendument « saint » qu’on brûle, quel qu’il soit.

Rasmus Paludan, du parti politique danois « Stram Kurs », a récemment brûlé un Coran en pleine rue à Malmö (Suède), sans avoir pris toutefois la peine de l’entourer de bacon comme il l’avait fait une précédente fois.

Cet acte politique militant a provoqué l’ire de manifestants pas particulièrement pacifiques.

D’autres lacèrent en public le Coran.

Effrayé par l’abîme de sa propre disparition, l’homme a besoin de se rassurer en inventant des mythes. Le malheur est souvent qu’il ne se les réserve pas à lui-même mais veut les imposer aux autres ici-bas sans attendre le passage dans l’au-delà. Face à l’obscurantisme, le combat pour la liberté de conscience et d’expression et contre la résurgence du délit de blasphème est un combat sans fin, la notion de « provocation » étant instrumentalisée à tort et à travers par tous ceux qui veulent imposer à l’humanité une dictature religieuse.

Emmanuel Macro vient de rappeler qu’en France le délit de blasphème n’existe pas et ne peut pas être invoqué pour incarcérer la libre pensée : encore faut-il arriver à se défendre efficacement contre les idéologies totalitaires et barbares, de toutes natures – religieuse, philosophique, politique ou économique –, qui contaminent pernicieusement ce monde et en souillent la beauté originelle et mystérieuse.

Malheureusement, la dictature est bien souvent l’enfant de la démocratie et sort souvent des urnes, car ces idéologies savent très bien utiliser les moyens démocratiques mis à leur disposition pour étendre leur influence jusqu’à prendre le pouvoir et ensuite violer et supplicier la mère qui leur a donné le jour.

Charlie 5 ans après : où sont les bien-pensants ?

Charlie Hebdo vient de republier des caricatures de Mahomet alors que le procès relatif aux attentats musulmans contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo en 2015 débute.

À cette occasion, Philippe Val vient de rappeler que la plupart des grands journaux qui devaient à l’époque publier ces caricatures se sont « dégonflés » car, l’islam, que ses défenseurs proclament pourtant « religion d’amour, de tolérance et de paix » (RATP), fait peur à beaucoup de monde, surtout chez les bien-pensants, et en particulier à gauche : la lâcheté se porte bien.

Il est vrai que l’intelligentsia de gauche française qui domine la presse française, sous prétexte de viser un modèle universel de société idéale ultime, n’a pas hésité à défendre par le passé l’idéologie siamoise la plus barbare qui soit : le socialisme (qui, ne l’oublions pas, a enfanté le national-socialisme) et son frère le communisme, avec tous leurs rejetons, le nec plus ultra ayant peut-être été la défense, par de très grands intellectuels français, de Staline puis de Mao.

Sachant que de récents sondages ont une fois encore montré qu’une grande partie des musulmans qui vivent en France fait passer ses convictions avant les lois de la République française et considère que les journalistes de Charlie ont en réalité mérité leur sort, il est certain que la France n’en a pas fini avec l’islam.

Comment manipuler le Coran (4)

L’émission de France 2 « Islam » du dimanche 5 décembre 2019 abordait le sujet central mais ô combien délicat de la lecture du Coran. Je termine ici cette série d’articles qui est revenue sur les principaux aspects de cette émission qui, comme c’était prévisible, a fait la part belle aux occultations et aux mensonges. 

  • Le jihad ou comment mentir effrontément pour sauver l’islam

Tayeb Chouiref n’hésite pas à mentir effrontément à propos de la Sunna de Bukhari (chapitre 56 : « Du combat dans la voie de Dieu ») :

Celui-ci fait une citation volontairement tronquée qui déforme complètement le sens du texte. Le texte complet est le suivant :

Bukhari (2965 & 2966) : Salim Abû an-Nadr a dit : « Abdallah Ibn Abi Awfa écrivit une lettre que j’ai lue et où il lui disait : l’Envoyé de Dieu, dans l’une de ses expéditions, se trouvant en présence de l’ennemi, attendit jusqu’au moment où le soleil avait décliné de la méridienne. Alors il se leva au milieu des musulmans, et leur dit : Ô musulmans, ne souhaitez pas la rencontre de l’ennemi et demandez plutôt à Dieu la paix. Puis, lorsque vous rencontrerez l’ennemi, montrez de l’endurance et sachez que le Paradis est à l’ombre des sabres. Puis il ajouta : Ô mon Dieu ! Toi qui as fait descendre sur terre le Livre, qui fais courir les nuages au ciel, qui as mis en déroute les Coalisés, mets l’ennemi en déroute et assiste-nous contre lui ! »

En effet, la paix est toujours préférable au combat, mais uniquement si les musulmans ne sont pas dans une position qui leur permette de vaincre ou de soumettre les non-musulmans.

Quant au reste du chapitre du recueil de Bukhari, il regorge de hadiths violents et offensifs valorisant notamment le martyre : 

Bukhari (2783) : D’après Ibn Abbas, l’Envoyé de Dieu a dit : « Il n’y a plus d’Hégire possible après la prise de La Mecque, mais il reste le combat sur le chemin de Dieu, et les bonnes intentions. Quand on vous demandera de vous mobiliser [pour le jihad], mobilisez-vous ».

Bukhari (2795) : Anas Ibn Malik a dit : « Le Prophète a dit : « Il n’est point d’adorateur (de Dieu) ayant obtenu auprès de Dieu une récompense qui se réjouirait à l’idée de revenir sur cette terre, obtînt-il même tout ce bas monde et tout ce qu’il contient. Il faut cependant faire exception pour le martyr, car lui se réjouirait de revenir sur terre pour être de nouveau tué (sur le chemin de Dieu). »

Hadith (Bukhari (2797) : Abû Hurayra a dit : « le Prophète a dit : « Par celui dans la main duquel est mon âme, je sais que certains croyants éprouveraient de la peine à rester en arrière de moi, et d’autre part je ne peux leur fournir de montures. Sans cela, je ne voudrais rester en arrière d’aucun des détachements qui s’en vont combattre sur le chemin de Dieu. J’aimerais à être tué sur le chemin de Dieu, puis à être rappelé à la vie, et tué encore, puis encore rappelé à la vie et encore tué. »

  • Conclusion de  cette série d’articles

Impossible de faire confiance aux représentants de l’islam prétendument « modéré » qui, contrairement aux fondamentalistes qui disent la vérité, mentent effrontément et dissimulent leurs intentions. Prenons garde à nous défendre de cette 5èmecolonne de l’islam(isme) qui infiltre notre société, car c’est sans doute notre plus grand danger. 

Comment manipuler le Coran (3)

L’émission de France 2 « Islam » du dimanche 5 décembre 2019 abordait le sujet central mais ô combien délicat de la lecture du Coran. Je reviens sur les principaux aspects de cette émission qui, comme c’était prévisible, a fait la part belle aux occultations et aux mensonges. 

  • La guerre sainte

L’utilisation du terme de « guerre sainte », naturellement vigoureusement contestée par les islamophiles occidentaux, résulte de la simple lecture du Coran, Mahomet ayant donné lui-même le meilleur exemple de la guerre offensive au nom de la religion. 

Il est tout à fait intéressant de constater la contradiction dans laquelle se plonge l’intervenant de l’émission lorsqu’il dit : « Le verset 32 de la sourate 5 où il est dit : « à chaque fois que les ennemis du prophète allument le feu de la guerre, Dieu l’éteint ». »

D’abord, ce qui est évoqué ici n’est pas la guerre provoquée par les musulmans mais celle provoquée par les ennemis de l’islam, en l’occurrence les juifs : dans ce cas, il est bien naturel qu’Allah vienne au secours des musulmans pour mettre fin à une guerre déclarée contre eux. L’argument ne vaut donc rien.

Mais le plus drôle dans tout cela est que cet intervenant se trompe de verset, ce qui est quand même stupéfiant pour un spécialiste de l’islam sur un sujet aussi important, puisqu’il fait référence au verset 64 (et non 32) de la sourate 5 qui est beaucoup moins pacifiste qu’il y paraît lorsqu’on le lit en entier étant donné la haine viscérale que voue l’islam au juifs (l’emploi de la majuscule dans la citation renvoie à Allah) : « Et les Juifs disent : « La main d’Allah est fermée ! » Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre. » 

Et s’agissant de l’argument de la légitime défense, il est tout simplement grotesque pour qui a pris la peine de lire les textes sacrés musulmans : mais comme les Français ne se donnent pas la peine de lire, on peut tenter de leur faire gober n’importe quoi.

Si cette émission est globalement consternante, l’animateur a néanmoins l’honnêteté et le courage d’interrompre l’intervenant pour faire part de son étonnement :

Face à cet étonnement bien légitime, la confusion explose car tout le discours précédemment orienté vers la défense de l’idée d’un islam pacifique vole en éclats du fait des débats qui hantent le clan musulman, l’intervenant n’ayant que des arguments d’autorité péremptoires à formuler.

Quant au véritable verset 32 de la sourate 5 (« Quiconque tuerait une personne… »), évoqué par l’intervenant à l’appui de l’humanisme revendiqué par l’islam…

…j’ai déjà eu l’occasion d’en expliquer largement la signification : https://islametoccident.fr/?p=2624

Bienvenue au pays des « islamo-racailles »

Bienvenue en France. La France a un nouveau visage. Il va sans doute falloir s’y habituer.

Quand une « islamo-racaille » est fière d’insulter et de menacer Éric Zemmour dans la rue…

Les chiens aboient, la caravane passe. Eric Zemmour a le courage de ne pas s’enfuir en Coran même s’il doit se méfier, car, comme disait Audiard, « Les cons, ça osent tout ». Sans oublier qu’Éric Zemmour est d’origine juive.

Qu’elle est loin la France de Molière, Racine, Chateaubriand, Voltaire, Hugo,….

Attentat de Colombes : le gouvernement veille

Selon les informations données par Le Parisien, un homme, Youssef T., a foncé en voiture le lundi 27 avril 2020 sur deux policiers avec l’intention de les tuer.

S’agit-il d’un catholique français de souche, homme racisé blanc de plus de 50 ans, rendu ivre par la sur-consommation de vin de messe ? Laissons la justice se saisir de l’affaire. Heureusement, le vigoureux gouvernement français veille et nous protège des dangers qui nous menacent (plus de 260 morts dus aux attentats musulmans en France depuis 2015). Les bonnes gens peuvent dormir tranquilles.

Actes anti-musulmans : en dépit de la victimisation permanente, un bien faible score par rapport aux actes anti-chrétiens

Le ministère de l’intérieur a publié le 26 janvier 2020 (NB : la date figurant dans le pdf téléchargeable est fausse) les statistiques des faits à caractère antisémite, anti-chrétien et anti-musulman.

https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministre/Communiques/Statistiques-2019-des-actes-antireligieux-antisemites-racistes-et-xenophobes

Dans un pays, la France, où la victimisation des musulmans est un thème récurrent, il est intéressant de noter la discrétion des chrétiens qui subissent, de loin, les plus nombreuses attaques : 996 actions contre les chrétiens en 2019, contre 151 contre les juifs et 63 contre les musulmans.

Comment l’Oumma musulmane élimine les populations mécréantes : l’exemple turc

Le reportage d’Arte sur l’histoire de la nation turque « Turquie, nation impossible » rappelle comment la Turquie musulmane a éliminé physiquement les mécréants pour constituer une Oumma musulmane pure. Cela rappelle furieusement le nazisme. Et les rêves d’extension de cette Oumma et de purification ethnique sont, avec M. Erdogan, toujours très actuels…