Aïcha : Les sources authentiques

La Tradition (Muslim, Bukhari) et la Sîra indiquent qu’Aïcha a été mariée à Mahomet à l’âge de 6 ou 7 ans, Mahomet en ayant environ 50, et qu’il la posséda sexuellement à 9 ou 10 ans. D’autres hadiths authentiques (Bukhara, Ibn Majah) rapportent les propos d’Aïcha selon lesquels Mahomet faisait venir ses amies pour qu’elle pût jouer avec elles à la poupée.

Aicha 1Aicha 2

Les sources étant authentiques, les exégètes musulmans de renom ne se hasardent guère à tenter de remettre en cause ce fait même si la précocité de ce mariage et de cet acte sexuel continue à soulever un certain malaise vis-à-vis de l’Occident de part l’âge d’Aïcha mais aussi de la différence d’âge avec Mahomet, sensiblement plus de 40 ans.

Pour Abdurrahmân Badawî, il ne fait pas de doute que : « La 3ème épouse fut Aïcha, la fille de son fidèle ami Abû Bakr, le premier calife. Elle devint la fiancée du Prophète à l’âge de 6 ans, et son mariage se consomma quand elle avait 9 ans. Le Prophète avait 50 ans au moment des fiançailles et 53 au moment du mariage propre. C’est la seule femme vierge que le Prophète épousa, toutes ses autres femmes étant déjà précédemment mariées. Et c’est la seule parmi elles, qui pouvait exciter et satisfaire les besoins sexuels. Mais le Prophète avait déjà 53 ans, âge qui ne suppose pas un excès de besoins sexuels. En effet, en épousant Aïcha, il pensa plutôt consolider son amitié avec Abû Bakr que satisfaire une délectation sensuelle. »

Il est possible que Mahomet se soit marié avec Aïcha pour marquer son alliance avec Abu Bakr et que celui-ci a peut-être souhaité que le mariage fût consommé pour affermir encore plus la solidité de cette alliance et son lien avec le prophète, sans que Mahomet se préoccupât trop de son très jeune âge. Sans doute Mahomet en a-t-il profité ensuite, surtout si Aïcha s’est révélée être une très jolie jeune fille. Quant à la multiplication des épouses (jusqu’à 9 en même temps), elle est très certainement due au fait que Mahomet cherchait à avoir un héritier (cf. Polygamie de Mahomet) et que des problèmes de fertilité l’en ont empêché.

Laisser un commentaire