Le goût du mythe merveilleux : la maison de Bagdad

Dans le cadre d’un cycle de conférences organisé par la Société des Amis de l’I.M.A., Ghaleb Bencheikh, présentateur attitré de l’émission de France 2 « Islam » du dimanche matin, est revenu en octobre 2016 sur le sens du mot « jihad ». Ghaleb Bencheikh est une personnalité cultivée mais qui semble avoir un penchant avéré pour l’enjolivement des faits. Il évoque ici avec nostalgie la « maison de Bagdad » où, dans les temps anciens, étaient censés discuter librement et dans un esprit de tolérance  musulmans, juifs et chrétiens.

Amis IMA Jihad 161010 Maison sagesse Bagdad

Or, cette description, qui fait partie des mythes récurrents de l’islam (de même qu’al-Andalus, sur lequel nous aurons l’occasion de revenir prochainement), est tout à fait fausse comme l’indiquait clairement en 2017 un spécialiste musulman sur le plateau même de l’émission précédemment citée ( http://islametoccident.fr/?p=3701 ).

L’islam, qui affiche clairement dans le Coran sa supériorité sur tous les autres groupes humains, est une idéologie religieuse et politique par nature incapable de concevoir un système social ou politique mettant réellement et structurellement à égalité toutes les communautés, en acceptant par conséquent tous les débats. Le monde musulman contemporain en est la démonstration accablante.