Comment mentir effrontément sur la nature des batailles de l’islam

Mohamed Bajrafil, imam de son état, est souvent invité sur les plateaux de télévision, en particulier par l’émission « Islam » diffusée chaque dimanche sur France 2. Sous des dehors patelins, Mohamed Bajrafil cache une mauvaise foi et un art consommé du mensonge si l’on en juge par ses propos. Ainsi, lors de l’émission « Islam » du 29 janvier 2017, celui-ci déclarait :

« 99,99% de ce qui s’est passé au temps du Prophète comme batailles a eu lieu autour de Médine, c’est-à-dire qu’il s’agissait de guerres non pas offensives mais plutôt défensives. Il y a eu juste une seule guerre que le prophète va mener loin des frontières de la ville de Médine, c’est la guerre de Tabouk ».

France 2 Islam 170129 Revelation 2 Batailles

Mohamed Bajrafil posait ainsi l’islam en victime, contrainte par l’agressivité extérieure à se défendre. C’est la sempiternelle ritournelle de l’islam pacifique, confit dans la légitime défense. Qu’en est-il ?

Il est facile de vérifier les faits suivants :

–  Bataille de Badr, première grande victoire des musulmans : il s’agissait pour Mahomet d’aller piller une caravane mecquoise circulant entre La Mecque et la Syrie, bien loin de Médine ;

–  Bataille de Khaybar : Mahomet vint y combattre les juifs de l’oasis de Khaybar, située à environ 150 km de Médine ;

–  Bataille de Hunayn : Mahomet combattit des tribus arabes sur la route allant de La Mecque (distante de Médine à vol d’oiseau de 340 km) à Taïf (située à environ 65 km de La Mecque)

–  Bataille de Mu’ta : opposant une armée musulmane aux byzantins à l’est du Jourdain.

Cette liste n’est pas exhaustive. On voit donc que, contrairement aux affirmations de Mohamed Bajrafil, les guerres de Mahomet éloignées de Médine sont loin de se réduire à la seule expédition de Tabouk (située à environ 530 km de Médine).

Ce qui est le plus étonnant dans cette histoire, ce n’est pas que Mohamed Bajrafil mente effrontément, mais que l’islam dit « modéré », qui officie tous les dimanches matins sur France 2, continue à l’inviter et à cautionner ainsi un statut de personnalité fiable et honnête, alors que ses mensonges sont parfaitement connus de la communauté musulmane cultivée.

Une réflexion sur « Comment mentir effrontément sur la nature des batailles de l’islam »

  1. Je pense que nous avons là une illustration du « désirable » et « non – désirable ». En Islam, le coran est la vérité absolue. Tout ce qui aide à la propagation du coran est désirable. Ce qui gêne est indésirable. Ici, les mots désirable et indésirable (ou non-désirable) sont à prendre dans le sens « obligatoire » et « interdit ». Dire que Mahomet n’a fait que se défendre est « désirable ». Dire ce qui s’est passé est interdit car cela gêne la propagation du coran. Vous nous donnez ici une illustration du lien entre l’islam et la réalité.

    Le mensonge et la vérité ne concernent que les écrits du coran. Ce qui s’y trouve est vrai. Le reste est faux. Je vois là une source de crise énorme pour l’Islam et je suis curieux de voir comment les Musulmans s’en sortent. Une application de ce cas est représenté par les Frères Musulmans (si j’y comprends quelque chose).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 14 =

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.