Comment réintroduire la peine de mort en France grâce à l’islam

À une époque où la bien-pensance semble bien puissante en France dans les médias, bien-pensance qui fêtait frénétiquement l’abolition de la peine de mort quelques années seulement après avoir célébré avec ferveur la mise en place du meurtre de masse avec l’interruption volontaire de grossesse qui envoie plus de 200.000 enfants à naître chaque année à la poubelle selon l’Ined (ce qui place d’ailleurs définitivement Simone Veil parmi les plus grands criminels de l’histoire, illustrant à merveille le dicton : « l’enfer est pavé de bonnes intentions »), il est amusant de voir comment l’islamo-gauchisme applaudit avec un enthousiasme aveuglé ou masochiste la réintroduction progressive de l’idée de peine de mort par le soutien massif qu’il apporte de fait au développement de l’islam par le biais, entre autres, de l’immigration musulmane ou de la destruction des valeurs traditionnelles françaises.

Car la doctrine orthodoxe de l’islam est parfaitement claire, quand bien même les musulmans font généralement tout pour éviter de répondre directement (selon la technique bien connue de la takiyya) à la question du sort de l’apostat en islam : car il ne fait aucun doute que l’apostat doit être tué (ainsi a dit le sage et bienfaisant Prophète Mahomet).

Apostasie Angleterre

Et, s’il y a bien une chose déjà certaine, c’est qu’il ne fait pas bon devenir un musulman apostat aujourd’hui si l’on vit dans un pays occidental en cours d’islamisation.

Apostasie Belgique

Si d’aventure l’islam venait à prendre le pouvoir en France, suivant en cela les prédictions Houellebecquiennes, la chasse sera ouverte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × quatre =

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.