Le maquis des « obligations » en islam

Dans un précédent article ( http://islametoccident.fr/?p=4124 ), j’ai évoqué la question du remplacement en islam de l’existence d’un véritable fonds spirituel instaurant un rapport riche et complexe entre l’homme et Dieu (ou le monde) par une ritualisation outrancière de tous les actes de la vie quotidienne, dont l’esprit trouve d’ailleurs sa source dans les rituels juifs, le judaïsme étant affecté à un niveau également très élevé par la même maladie infantile et magique, comme d’ailleurs – à des niveaux variables – les autres religions, spiritualités ou croyances.

Cette ritualisation démesurée semble trouver principalement sa source en islam dans la période médinoise. En effet, Mahomet ayant émigré à Médine et les hasards de l’histoire lui ayant fourni des gens assez simples pour le croire, celui-ci édicta par Allah interposé un ensemble de règles ou de normes destinées à réglementer toute la vie du croyant musulman, ce qui est une façon simple et efficace de domestiquer des tribus et de les asservir à son pouvoir.

L’émission de France 2 « Islam » est revenue en janvier 2017 sur le rapport entre ces règles et normes et la notion d’obligation. On peut rapprocher le manque de clarté du texte coranique avec le propos d’Omero Marongiu-Perria qui rappelle qu’« il y a toute une classification de l’impératif coranique qui peut aller jusqu’à plus de 10 degrés ». Comment prendre au sérieux un tel maquis de règles et d’interprétations, de surcroît en l’absence de toute hiérarchie au sein des imams qui permettrait de fixer la doctrine ?

France 2 Islam 170129 Revelation 2 Obligation