Pourquoi les musulmans doivent tuer les apostats

Frère Rachid est un apostat de l’islam d’origine marocaine, très actif sur internet, dont on peut trouver sur la toile de nombreuses vidéos expliquant ou interrogeant l’islam, généralement tout à fait bien documentées.

Cet échange intéressant avec le cheikh Haitham rappelle la règle simple qui veut que tout apostat de l’islam doit être tué, où qu’il se trouve :

frere-rachid-apostasie

frere-rachid-apostasie

Ces propos renvoient effectivement au commandement de Mahomet à l’égard des apostats, parfaitement clair et incontesté dans le monde musulman (hadiths « sahih ») :

Hadith (Bukhari) : D’après Ikrima, Ali avait fait brûler des criminels. Ibn Abbas, l’ayant appris, dit : « Si c’eût été moi, je ne les aurais pas brûlés, car le Prophète a dit : « Ne punissez pas avec le châtiment qui appartient à Dieu », mais je les aurais simplement tués conformément à ce précepte du Prophète : « Celui qui change pour une autre la vraie religion [l’islam], qu’on le tue ».

Hadith (an-Nasa’i) : Ibn Anas a dit : Le Messager d’Allah a dit : « Celui change de religion, tuez-le ».

Hadith (at-Tirmidhi) : D’après Ikrimah : Ali brûla quelques personnes qui avaient apostasié l’islam. La nouvelle parvint à Ibn Abbas et il dit : « Si j’avais été toi, je les aurais tués selon le précepte du Messager d’Allah. Le Messager d’Allah a dit : « Quiconque change de religion, tuez-le ». Mais je ne les aurais pas brûlés car le Messager d’Allah a dit : « Ne les punissez pas avec la punition d’Allah ». Ce propos revient à Ali et il dit : « Ibn Abbas a dit la vérité ». » 

Yusuf Qaradawi explique dans le 1er recueil de fatwas du Conseil Européen des fatwas : « La mort de l’apostat vise en fait à protéger la religion et la société de ses méfaits et ne constitue pas un déni de la liberté de conscience vu le tort qu’il fait à autrui en piétinant leurs droits. Les intérêts de l’État et de la société prévalent sur l’intérêt individuel personnel. Cette question est en vérité similaire à ce que les lois modernes qualifient de « haute trahison », à la suite des préjudices qui en découlent pour l’intérêt général. »

Quant à Malek Chebel (Dictionnaire encyclopédique du Coran), il indique jusqu’où peut aller l’apostasie : « L’apostasie est avérée à partir du moment où le philosophe sort de la logique coranique, ou prétend que le Coran est une création humaine, ce qui revient à nier l’existence de Dieu, à être déicide. »

Il est également intéressant de visionner cette séquence du cheikh Haitham al-Haddad (https://en.wikipedia.org/wiki/Haitham_al-Haddad), basé au Royaume-Uni (a priori pas le même que le précédent), qui explique avec une grande clarté la raison tout à fait logique pour laquelle l’apostat doit être tué dans le contexte d’une religion qui est à la fois religion, système social et communautaire, et État. Si son « extrémisme » apparent peut paraître choquant, il est toutefois tout à fait conforme aux textes les plus sacrés de l’islam.

2 réflexions au sujet de « Pourquoi les musulmans doivent tuer les apostats »

  1. Le problème avec la lecture des vidéos vient du fait qu’elles sont au format « mov » (Apple). Vous devriez les poster sous un format plus conventionnel, comme « mpg » ou « avi ».
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 18 =

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.