Dar al-Islam : la revue en français de l’État islamique

 Article publié par le Centre Français de Recherche sur le Renseignement

(http://www.cf2r.org/)

 

Dar al islam 1

Car al islam 2

Cette année, l’État islamique a publié six numéros [1] de son magazine officiel en français Dar Al-Islam. [2] Le magazine, qui sert aussi au recrutement de combattants francophones dans les rangs de l’État islamique, a pour objectif premier de présenter et expliquer la doctrine et les méthodes de Daech.

Dar Al-Islam est rédigé par les agents francophones d’Al-Hayat, bureau médiatique officiel en langue étrangère de l’État islamique. Les articles ne sont généralement pas signés ; beaucoup ont été directement rédigés en français, les autres consistant en traductions d’articles déjà parus ailleurs (dans le magazine en anglais Dabiq notamment). Le magazine est distribué en ligne via Twitter et d’autres médias sociaux.

 Dar al islam 3

Les extraits suivants de Dar al-Islam montrent comment, tout au long de l’année 2015, l’État islamique a régulièrement menacé la France, ses intérêts et ses citoyens. Ils présentent également les messages auxquels les partisans de Daech ont pu être exposés, dans le cadre de la propagation de l’idéologie du groupe.

Pourquoi un magazine en français ?

Dans l’introduction du 2e numéro, les rédacteurs de Dar al-Islam présentent clairement les objectifs de la revue :

« Dâr al-Islâm n’est qu’un outil d’incitation à la Hidjrah et au Djihâd et une modeste contribution de frères francophones qui vivent dans le Califat et qui voient autour d’eux cet État se construire sur le sang de leurs frères. Il y a un temps pour tout, un temps pour vivre, un temps pour mourir, un temps pour pleurer, un temps pour rire, un temps pour aimer, un temps pour haïr, le temps est venu d’agir et de se­courir la religion par la langue, le cœur, les membres, la plume et le sabre. »

Le cœur du message de l’État islamique aux musulmans dans le monde est clair : Immigrer pour rejoindre le djihad dans les rangs de l’État islamique, lutter contre les ennemis de l’islam et renforcer le califat légitime.

Après les attaques de janvier 2015 à Paris : Le temps est venu pour les croyants d’avancer 

Le 2e numéro de Dar Al-Islam, publié quelques jours après les attaques terroristes de janvier 2015 à Paris, était principalement consacré à leur glorification et à une justification de nouvelles attaques contre l’Occident, notamment contre la France et les Français. Il mettait en garde contre d’autres attaques à venir :

« Les états mécréants ont compris les conséquences du retour du Califat : la fin de la domination des juifs, des croisés et de leurs alliés. Tout musulman sincère émigre vers l’une des régions de l’État Islamique, cette terre d’Islâm, et quitte les terres de mécréances, dirigées par les pires tawâghît de ce monde, qui font sans cesse la guerre à notre communauté. Le tour est venu maintenant pour les croyants d’avancer, de récupérer les terres et de ne pas laisser une seconde ces tyrans se reposer […] Le musulman ne peut rester loin de cette terre sans être assailli par le regret et sans avoir l’envie de la rejoindre afin de se rapprocher de son Seigneur. Un groupe d’entre eux, nous leur rendons hommage dans ce numéro, ont décidé de frapper l’ennemi sur sa propre terre afin qu’il sache que la guerre ne se fait pas derrière une télé ou en votant dans un parlement. Il faut que la France pleure ses morts comme nous pleurons les nôtres, qu’ils voient le sang des leurs couler comme nous voyons celui des nôtres […] Nous n’avons pas d’avions pour vous bombarder comme vous nous bombardez. Nous avons des hommes qui aiment la mort comme vous aimez la vie. Quand ils se sacrifient pour leur religion, pour leurs frères et leurs sœurs, nous les pleurons tout en ayant la certitude qu’ils sont auprès de leur Seigneur dans Son paradis […] Quelle attaque plus grande contre notre religion qu’insulter et se moquer de notre Prophète bien aimé (sur lui la prière et la paix) comme l’ont fait les mécréants impurs et pervers de Charlie Hebdo. L’exécution de ces impurs réjouit tout croyant et attriste tout hypocrite ! »

 Dar al islam 4

« [Le président français] François Hollande, le Taghut [tyran] français »

Un leitmotiv : la France est un Etat croisé impur qui mène la guerre à l’islam

Dans un message audio du 14 septembre 2014 suite aux premières frappes de la coalition anti-EI nouvellement formée [3], le porte-parole de l’EI Abu Mohammed Al-Adnani a émis des déclarations  régulièrement citées par les combattants et sympathisants de l’EI ; ces déclarations apparaissent plusieurs fois dans Dar Al-Islam. Voici les passages les plus cités concernant la France, dans lesquels Al-Adnani invite tous les musulmans à prendre pour cibles les ennemis de l’EI, nommant spécifiquement les Français et d’autres :

« Votre Etat est confronté à une nouvelle croisade. Ô monothéistes, où que vous soyez, que faites-vous pour aider vos frères ? Qu’est-ce que vous attendez, face à une humanité divisée en deux camps, et une guerre qui s’intensifie de jour en jour ? Ô monothéiste, nous t’exhortons à défendre l’Etat islamique, à l’heure où des dizaines de pays se sont unis contre lui et nous combattent sur tous les fronts. Lève-toi, monothéiste, et défends ton Etat depuis ton lieu de résidence, où que tu sois… Ô monothéiste, ne reste pas en marge de cette guerre, où que tu sois. [attaque] les soldats des tyrans, leur police et leurs forces de sécurité, leurs [services de] renseignements et leurs collaborateurs. Fais-leur perdre le sommeil, pourris-leur la vie, et incite-les à s’occuper de leurs propres [affaires]. Si tu es capable de tuer un infidèle américain ou européen – en particulier un Français, impur et hostile – un Australien ou un Canadien, ou tout [autre] ennemi infidèle des pays qui se sont unis contre l’Etat islamique, alors place ta confiance en Allah et tue-le, par tout moyen [dont tu disposes] « Ô monothéistes, où que vous soyez, faites en sorte que [l’Occident] laisse l’État islamique en paix… La meilleure chose à faire serait de tuer tout infidèle français ou américain ou n’importe lequel de leurs alliés… Si vous ne pouvez pas [faire exploser] une bombe ou [tirer] une balle, arrangez-vous pour vous retrouver seul avec un infidèle américain ou français et frappez son crâne avec un rocher, tuez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’une falaise, étranglez-le ou injectez-lui du poison. »

Défendre l’État islamique contre la France, Etat croisé et moderne, étendard de la laïcité et de la démocratie

La France est très souvent décrite par Dar Al-Islam comme un Etat croisé corrompu, qui mène la guerre contre l’islam et les musulmans. Dans un article, intitulé « L’histoire de l’inimitié de la France envers l’islam », des auteurs anonymes présentent ce qu’ils perçoivent comme une guerre historique de la France contre l’islam et les musulmans. L’article soutient que la France est l’ennemi de l’islam, à la fois en raison de son antique passé chrétien, du patrimoine de l’époque des croisades et car elle symbolise la laïcité moderne. Ainsi, la lutte de l’EI contre la France serait une lutte d’autodéfense contre une nation qui est, selon l’article, l’incarnation du mal et de la haine envers l’islam :

« Si le musulman veut bien comprendre cette inimitié il doit comprendre l’histoire de ce pays et de ce peuple. On y remarque deux étapes majeures. La première est le fruit d’une royauté corrompue secondée par un clergé pervers et menteur qui tenait le pays d’une main de fer. Pendant cette période, que les historiens nomment l’ancien régime, le France a combattu l’Islâm à travers les croisades. Elle n’en fut pas une simple partisane mais elle en fut l’instigatrice. La première croisade (1096-1099) (guerre) contre l’Islâm a été provoquée par la propagande d’un pape français Urbain II qui est rentré en France pour appeler le clergé et la noblesse à combattre l’Islâm.[…] Après la révolution de 1789 fomentée dans les loges maçonniques, la France s’est trouvée une autre religion tout aussi mensongère et idolâtre que le catholicisme romain : la démocratie et la laïcité. Les élites françaises toujours aussi corrompues et immorales ont continué à combattre l’Islâm au nom, cette fois, du progrès et de la raison lors des guerres coloniales pendant lesquelles la France a envahie et occupée le Maghreb, l’Egypte et, lors de la campagne de Napoléon, une partie du Châm. Des massacres coloniaux ont été commis pendant cette période. Une guerre ouverte contre les lois islamiques a été menée. […] A cause de l’emprise de la juiverie usuraire sur la France après la seconde guerre mondiale la France a apporté un soutien sans faille au Sionisme dont le but était d’arracher la terre bénie du Châm, la terre des Prophètes aux vrais croyants pour la donner aux juifs blasphémateurs assassins des Prophètes qu’Allâh a décrit : {Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l’engagement, leur mécréance aux révélations d’Allâh, leur meurtre injustifié des prophètes.} [S. 4 v. 155]. Manuel Valls déclare que les Juifs de France sont l’avant-garde de la République, ils doivent donc mourir en premier dans la guerre qui oppose l’Islâm et le Califat à la France. Cela a été bien compris par les frères Mouhammad Merah et Amedy Coulibaly (qu’Allâh leur fasse miséricorde).[…] Les lois sur l’interdiction du Hidjâb, les lois anti-terroristes qui permettent l’emprisonnement de tout musulman sans aucune preuve sérieuse, sont autant de gifles au visage de tout musulman qui croit encore qu’il est possible de cohabiter avec les mécréants ou pire de vivre l’Islâm sous l’autorité des mécréants alors qu’Allâh dit : {Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.} [S. 8 v. 73]. »

La France comme ennemie de l’islam et des musulmans : combattre la France est une réaction à ses attaques

Le discours de l’Etat islamique désigne clairement la France comme son ennemi n° 2, après les Etats-Unis, parmi les puissances occidentales « croisées », et parfois même comme son ennemi n° 1. L’extrait suivant d’un article de Dar Al-Islam montre que selon la logique de l’EI, la lutte contre la France au moyen d’attentats est une réponse au rôle-phare de la France dans la coalition anti-EI :

« Nul ne peut donc ignorer que la France est habitée par une haine sourde et irrationnelle contre l’Islâm et les musulmans qui l’a poussée à se mettre à la tête de la coalition contre le Califat. Ce pays faible, en pleine crise économique et morale dont le peuple est abruti par les divertissements, où la presse people est plus lue que la presse politique, déclare la guerre à un Etat où chaque habitant est un combattant en puissance ayant suivi un entraînement militaire et faisant la guerre pour sa foi, espérant le paradis éternel s’il est tué.[…] Quelques jours seulement après les attentats bénis du frère Aboû Basîr (qu’Allâh l’accepte parmi les martyrs) le parlement français a voté à l’unanimité la prolongation des frappes contre le Califat s’exposant donc à d’autres attentats sur le sol national. »

L’« opération-martyre »

Le magazine glorifie les assaillants-suicides français, les élevant au niveau de héros pour leur sacrifice. Le martyre « pour Allah » est un thème récurrent dans le discours de l’EI. Plusieurs articles de Dar Al-Islam présentent les attentats-suicides comme justifiés et souhaitables. Extraits d’un article intitulé « La légitimité des opérations martyres » [4] :

« Ceux qui pleurent et se lamentent sur les « victimes civiles » des opérations martyrs doivent savoir qu’auprès d’Allâh cela est bien moins pire que le fait que le Tâghoût gouverne les pays et précipite les masses vers l’apostasie générale. Et ceux qui pleurent et se lamentent sur les « victimes civiles » pourquoi ne font-ils pas de même pour ces jeunes gens pieux et purs qui ont fait le sacrifice de leur vie pour élever la parole d’Allâh. »

Cette déclaration de légitimité des attentats-suicides s’adresse spécifiquement aux musulmans dont l’opinion différerait et, plus généralement, à ceux qui ne soutiennent pas l’EI et critiquent ses méthodes.

Un autre article, intitulé « Ce qui attend celui qui ne fait pas la hidjrah » précise :

« Pas de meilleur moyen pour éviter la prison que de suivre le commandement d’Allâh : s’armer et prendre ses précautions. {Les mécréants aimeraient vous voir négliger vos armes et vos bagages, afin de tomber sur vous en une seule masse.} [4:102]. […] Et pas de meilleure arme pour éviter la prison que la ceinture d’explosif que porte nos frères, émirs et soldats dans l’État du Tawhîd: le Califat Islamique. Et si par malheur le musulman se trouve entre les mains du Tâghoût, il doit faire son possible pour sortir de cette situation avilissante : lui, créature qu’Allâh aime, humilié par une créature qu’Allâh déteste : le mécréant ennemi d’Allâh. »

Un autre article [5] suggère des cibles possibles d’attentats, ainsi que des mesures de sécurité à l’intention des agents de l’EI :

« Lors de vos opérations, vous devez déjà être sûr de ce que vous allez viser, et avoir aussi des plans de secours pour chacun de vos plans principaux. Toujours viser les endroits fréquentés, tel que les lieux touristiques, les grandes surfaces, les synagogues, les églises, les loges maçonniques, les permanences des partis politiques, les lieux de prêche des apostats, le but étant d’installer la peur dans leur cœur. Si vous vous procurez un deux roues, il sera plus facile pour vous de vous échapper afin de vous diriger directement vers votre deuxième cible éventuelle. »

Combattant de l’EI : La bannière de l’EI flottera sur l’Elysée, nous venons vers vous

 Dar al islam 5Abu Bakr Al-Hakim alias Abu Al-Tunsi Muqatil, publié dans Dar Al-Islam

Un certain nombre de vidéos de l’EI montrent des combattants français lançant des appels à des attaques sur le sol français, et menaçant la France de représailles pour son implication dans la coalition internationale contre l’EI. [6] Dans une interview parue dans le 3e numéro de Dar Al-Islam, le combattant franco-tunisien Abu Bakr Al-Hakim, alias Abu Al-Tounissî Mouqatil, délivre un message en ce sens. Al-Hakim a une longue carrière djihadiste ; il a combattu en Irak contre les Etats-Unis en 2003 et est soupçonné d’avoir assassiné deux personnalités politiques en Tunisie après avoir passé plusieurs années dans une prison française :

[Intervieweur :] As-tu un message pour les frères en France ?

[Al-Hakim :] Je les appelle à se réveiller et à combattre les ennemis d’Allâh pour la cause d’Allâh. Par Allâh, vous devez vous réveiller et les combattre, si vous voyiez ce qu’ils font ici avec leurs avions, comment ils terrifient nos femmes et nos enfants, comment ils s’efforcent jour et nuit de détruire cet Etat et par la permission d’Allâh, ils ne pourront jamais faire cela. Je les incite à suivre la voie des frères qui ont mené des opérations là-bas. Les armes sont faciles à acquérir dans ces pays. Placez votre confiance en Allâh. Je leur conseille aussi de ne pas chercher des cibles spécifiques. Tuez n’im­porte qui. Tous les mécréants sont des cibles pour nous. Ne te fatigue pas à chercher des cibles spécifiques. Tue n’importe quel mécréant.

[Intervieweur :] As-tu un message pour les mécréants en France ?

[Al-Hakim :] Je leur dis, très bientôt vous verrez la bannière de lâ ilâha illa llâh flotter sur l’Elysée. L’Etat Islamique est très proche aujourd’hui. Il n’y a que la mer entre nous et vous. Par la permission d’Allâh nous venons vers vous. Et, par la permission d’Allâh, vos femmes et vos enfants vont être vendus sur les marchés de l’Etat Islamique.

 Notes

 [1] Voir le rapport de MEMRI en français L’Etat islamique publie le sixième numéro de son magazine en français Dar Al-Islam, 7 octobre 2015.

[2] Voir le rapport de MEMRI JTTM en français L’Etat islamique lance le magazine en français Dar Al-Islam – tribune de prédication et de recrutement de l’organisation, le 29 décembre 2014.

[3] Voir le rapport de MEMRI en français, En réaction à la campagne menée par les Etats-Unis, le porte-parole de l’EI appelle à tuer des Occidentaux, y compris des civils, par tous les moyens, 23septembre 2014.

[4] Voir le rapport de MEMRI en françaisLe 4e numéro du magazine de l’EI en français justifie la lapidation pour adultère, le massacre des « apostats », y compris des membres de la branche syrienne d’Al-Qaïda, 24 juin 2015.

[5] Voir le rapport de MEMRI en français5e N° de Dar Al-Islam, le magazine en français de l’EI : Justification religieuse de l’esclavage, du viol, de l’oppression des chrétiens ; conseils pratiques aux agents de l’EI en Occident, 31 juillet 2015.

[6] Voir le rapport de MEMRI en français L’Etat islamique en français dans une nouvelle vidéo : « Faites exploser la France, réduisez la France en miettes, explosez leurs têtes », 21 décembre 2014.

Laisser un commentaire