La condamnation du polythéisme et donc du christianisme par l’islam

  • Le christianisme : une religion fondamentalement condamnée par l’islam

Le christianisme est la faute la plus grave aux yeux des musulmans puisqu’ils considèrent que les chrétiens donnent des associés à Dieu par la Sainte Trinité, les musulmans ayant leur propre interprétation du christianisme contrairement au dogme professé par les chrétiens eux-mêmes.

La condamnation totale de ce qui est ainsi interprété comme un polythéisme (ou associationnisme : shirk) par l’islam s’appliquait également originellement aux arabes polythéistes de La Mecque (et qui étaient, eux, réellement polythéistes), dont les dieux et idoles étaient vénérés à la Ka’ba.

Il ne peut donc en aucun cas y avoir de rapprochement possible entre le christianisme et l’islam. L’islam est par nature un ennemi inné du christianisme qui ne peut être accepté qu’à une condition : la soumission à l’islam au travers du statut de dhimmi (cf. dhimmi).

Coran, sourate 3, verset 78 : « Et il y a parmi eux certains qui roulent leur langues en lisant le Livre pour vous faire croire que cela provient du Livre, alors qu’il n’est point du Livre ; et ils disent : « Ceci vient d’Allah », alors qu’il ne vient pas d’Allah. Ils disent sciemment des mensonges contre Allah. »

Coran, sourate 4, verset 48 : « Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne un quelconque associé. Il pardonne à qui Il veut des péchés moins graves. Mais celui qui donne à Allah un quelconque associé commet un énorme péché. »

Coran, sourate 4, verset 116 : « Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne un quelconque associé. Il pardonne à qui Il veut des péchés moins graves. Mais celui qui donne à Allah un quelconque associé est dans un égarement profond. »

Coran, sourate 4, verset 171 : « Ô gens du Livre, n’exagérez pas dans votre religion et ne dites d’Allah que la vérité. Le messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un messager d’Allah, sa parole qu’il envoya à Marie, un souffle de vie émanant de Lui. Croyez donc en Allah et en ses messagers. Et ne dites pas « Trois ». Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah est unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Allah suffit comme protecteur. »

Coran, sourate 5, verset 72 : « Ceux qui disent : « En vérité, Allah c’est le messie, fils de Marie » sont des mécréants. Alors que le messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur ». Quiconque associe à Allah d’autres divinités, Allah lui interdit le Paradis ; son refuge sera le Feu. Pour les injustes, pas de secoureurs ! »

Coran, sourate 5, verset 73 : « Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : « En vérité, Allah est le troisième de trois. » Alors qu’il n’y a de divinité qu’Une Divinité Unique ! Et s’ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d’entre eux. »

Coran, sourate 9, verset 31 : « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. »

Coran, sourate 31, verset 13 : « Luqman dit à son fils en l’exhortant : « Ô mon fils, ne donne pas d’associé à Allah, car l’association est vraiment une injustice énorme ». »

Coran, sourate 61, verset 9 : « C’est Lui [ndlr Allah] qui a envoyé son messager avec la Direction et la religion de vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l’aversion des associateurs. »

  • Toutes les formes de polythéisme, dont le christianisme, doivent être combattus sans relâche

Toute forme de polythéisme, christianisme compris (sauf application du statut de dhimmi), doit être implacablement combattue :

Coran, sourate 2, verset 191 : « Tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés. La persécution des croyants [ndlr les musulmans] est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. »

Coran, sourate 2, verset 193 : « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de persécution et que la religion soit entièrement à Allah seul. (…) »

Coran, sourate 2, verset 217. « (…) Ceux qui vous combattent [ndlr les polythéistes] ne cesseront de vous combattre jusqu’à, s’ils peuvent, vous détourner de votre religion. Ceux parmi vous qui abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront leurs actions dans la vie immédiate et la vie future : ceux-là seront les gens du feu ; ils y demeureront éternellement. »

Coran, sourate 6, verset 107 : « Si Allah voulait, ils ne seraient point associateurs ! Mais Nous ne t'[ndlr Mahomet]avons pas désigné comme gardien pour eux ; tu n’es pas leur protecteur. »

Coran, sourate 9, verset 5 : « Après que les mois sacrés se seront écoulés, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. (…) »

Coran, sourate 9, verset 28 : « Ô vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu’impureté : qu’ils ne s’approchent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci. Et si vous redoutez une pénurie, Allah vous enrichira, s’Il veut, par sa grâce. Allah sait tout et est sage. »

Coran, sourate 9, verset 29 : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et son messager ont interdit, ceux qui ne professent pas la religion de la vérité alors qu’ils ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation de leurs propres mains après s’être humiliés. »

Coran, sourate 9, verset 113 : « Il n’appartient ni au Prophète ni aux croyants d’implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu’ils savent que ce seront des hôtes de la Fournaise. »

Coran, sourate 48, verset 6 : « Il [ndlr Allah] tourmentera les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices, qui pensent du mal d’Allah. Qu’un mauvais sort tombe sur eux. Allah est courroucé contre eux, les a maudits et leur a préparé l’enfer. Quelle détestable destination ! »

Coran, sourate 98, verset 6 : « Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les associateurs iront dans le feu de l’enfer, pour y demeurer éternellement. Ceux-là sont le pire de l’humanité. »

  • Conclusion

On ne voit donc pas bien comment à partir de ces textes sacrés, reconnus et acceptés par tous les musulmans, bâtir en France un vivre ensemble puisque la doctrine musulmane rejette de façon viscérale le christianisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − six =

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.