Le caractère obligatoire du jihad

Le jihad contre les non-musulmans a un caractère obligatoire pour les musulmans (les croyants), comme en attestent de nombreux versets du Coran :

Coran, sourate 2, verset 216 : « Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. »

Coran, sourate 4, verset 71 : « Ô les croyants ! Prenez vos précautions et partez en expédition par détachements ou en masse. »

Coran, sourate 4, versets 72 & 73 : « Parmi vous, il y aura certes quelqu’un qui tardera à aller au combat et qui, si un malheur vous atteint, dira : « Certes, Allah m’a fait une faveur en ce que je ne me suis pas trouvé en leur compagnie » ; et si une grâce qui vous atteint de la part d’Allah, il se mettra, certes, à dire, comme s’il n’y avait aucune affection entre vous et lui : « Quel dommage! Si j’avais été avec eux, j’aurais alors acquis un gain énorme ». »

Coran, sourate 4, verset 75 : « Et qu’avez-vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles : hommes, femmes et enfants qui disent : « Seigneur ! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de ta part un allié, et assigne-nous de ta part un secoureur ». »

Coran, sourate 4, verset 76 : « Les croyants combattent dans le sentier d’Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut. Eh bien, combattez les alliés du diable, car la ruse du diable est, certes, faible. »

Coran, sourate 4, verset 77 : « N’as-tu pas vu ceux auxquels on avait dit : « Abstenez-vous de combattre, accomplissez la salat et acquittez la zakat ! » Puis lorsque le combat leur fut prescrit, voilà qu’une partie d’entre eux se mit à craindre les gens comme on craint Allah, ou même d’une crainte plus forte encore, et à dire : « Ô notre Seigneur! Pourquoi nous as-tu prescrit le combat ? Pourquoi n’as-tu pas reporté cela à un peu plus tard ? » Dis : « La jouissance d’ici-bas est éphémère, mais la vie future est meilleure pour quiconque est pieux. » Et on ne vous lésera pas fût-ce d’un brin de noyau de datte. »

Coran, sourate 4, versets 95 & 96 : « Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense, des grades de supériorité de sa part ainsi qu’un pardon et une miséricorde. Allah est pardonneur et miséricordieux. »

Coran, sourate 9, verset 24 : « Dis : « Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu’Allah, Son messager et la lutte dans le sentier d’Allah, alors attendez qu’Allah fasse venir Son ordre. Et Allah ne guide pas les gens pervers ». »

Coran, sourate 9, verset 38 : « Ô vous qui croyez ! Qu’avez-vous ? Lorsque l’on vous a dit : « Élancez-vous dans le sentier d’Allah » ; vous vous êtes appesantis sur la terre. La vie présente vous agrée-t-elle plus que l’au-delà ? Or, la jouissance de la vie présente ne sera que peu de chose, comparée à l’au-delà ! »

Coran, sourate 9, verset 39 : « Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d’un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. Et Allah est omnipotent. »

Personne ne doit empêcher ou dissuader quelqu’un de partir au combat :

Coran, sourate 9, verset 156 : « Ô les croyants ! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de leurs frères partis en voyage ou pour combattre : « S’ils étaient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n’auraient pas été tués. » Allah en fit un sujet de regret dans leurs cœurs. C’est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites. »

La jurisprudence chaféite indique :

Section o9.1 : « Le jihad est une obligation de la communauté. Quand un nombre suffisant de personnes le font pour parvenir au succès, ce n’est plus obligatoire pour les autres (le prophète a dit : « Celui qui fournit l’équipement au soldat du jihad a lui-même fait le jihad » et Allah a dit : « Ceux des croyants qui ne sont pas blessés et sont en retrait ne sont pas égaux à ceux qui combattent dans le chemin d’Allah avec leur propriété et leur vie. » « Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense » (sourate 4, verset 95). Si aucun de ceux concernés ne fait le jihad, alors tous ceux qui savent que le jihad est obligatoire et auraient la possibilité d’y participer sont coupables de péché. (…) »

Section p11.1 : « Dieu a dit : « Quiconque, ce jour-là, leur tourne le dos, à moins que ce soit par tactique de combat ou pour rallier un autre groupe, celui-là encourt la colère d’Allah et son refuge sera l’Enfer. » (sourate 8, verset 16). »